Logo - Entente Interdépartemental entre Causses et Cévennes

Fermer

EN ES

Fermer

Plan de gestion du Bien

Accueil Gérer L'établissement de gestion

Le plan de gestion est un document stratégique capital pour la gestion d’un Bien inscrit au patrimoine mondial. Il rassemble les opérateurs autour d’une finalité essentielle, la préservation de la Valeur Universelle Exceptionnelle du Bien reconnue lors de son inscription. Il définit de façon partagée une vision à long terme et une programmation opérationnelle permettant de « construire un avenir commun » en garantissant la cohérence des actions, tant dans le temps qu’entre acteurs.

Le plan de gestion un document cadre essentiel

...pour planifier, garantir une cohérence à long terme et développer des synergies territoriales

Le plan de gestion n’est pas un document réglant le fonctionnement de l’Entente Causses et Cévennes. C’est au contraire un référentiel commun permettant d’organiser et d’assurer la continuité de la gestion en étant mis au cœur des projets de territoire. C’est d’autant plus important que le territoire des Causses et Cévennes est complexe, avec de multiples reconnaissances, et sa gestion ne peut s’envisager que de manière partagée. Pour cela, ce référentiel doit être mobilisé collectivement par le maximum d’acteurs au sein du Bien Causses et Cévennes, notamment :  

  • par la structure gestionnaire (Entente), les co-gestionnaires et l’ensemble des opérateurs locaux afin d’intégrer les enjeux C&C au quotidien dans les actions et projets de territoire ; 
  • par les partenaires administratifs et financiers pour mobiliser les moyens humains, financiers et réglementaires jugés nécessaires ; 
  • par les scientifiques pouvant s’emparer des enjeux du Bien dans leurs projets de recherche ; 
  • par la population locale, notamment habitants, élus locaux et agriculteurs, qui doivent aussi pouvoir s’approprier ce document et intégrer les enjeux de préservation du Bien autant dans leur quotidien que dans leurs engagements au sein de la collectivité. 

...et répondre aux obligations de gestion et d’évaluation

Un site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ne se voit pas doté d’outils réglementaires dédiés lui permettant de mener ses actions de sauvegarde et de préservation. Liberté est ainsi laissée aux acteurs de la gouvernance et aux partenaires locaux de se positionner sur différents enjeux au travers de décisions collectives et débattues telles que des résolutions ou des motions. Le plan de gestion est donc l’outil essentiel pour répondre aux obligations de gestion et les ambitions qui y sont inscrites, notamment en terme de protection, sont essentielles pour mobiliser l’ensemble de l’écosystème d’acteurs en faveur des enjeux du Bien.

Le plan de gestion est aussi un outil essentiel pour permettre d’évaluer l’efficacité de la gestion du Bien de manière objective, transparente et partagée. En élaborant un cadre pour le suivi des actions et l’évaluation des résultats et du fonctionnement mis en place, le plan de gestion place les acteurs partie prenante dans une démarche d’amélioration continue indispensable à l’efficacité de gestion du Bien.

Enfin, le plan de gestion, au travers des axes et des orientations identifiés, de la formulation des objectifs et des outils de gestion et de préservation mis en œuvre sur le Bien, permet de rendre lisibles et exploitables les résultats de gestion indispensables à mobiliser lors du Rapport périodique*. 

* Rapport périodique : Évaluation à rendre à l’UNESCO tous les 6 ans et devant faire état de la gestion et conservation  du Bien.

Les précédents plans

Un pré-plan de gestion a concerné la période 2012-2014. Ce dernier a été suivi par un plan de gestion, complété par un plan d’actions, pour la période 2015-2021. Il est actuellement en cours de révision. 

Le plan de gestion 2023-2030

Un document issue d'un travail de concertation

Le plan de gestion 2023-2030 est la traduction de la concertation initiée dés 2020 auprès de nombreux partenaires techniques et institutionnels de l’Entente, mais, aussi, et c’est une première, auprès de la population locale.

Fort des enseignements du plan de gestion 2014-2021, l’appropriation a été identifié comme fil conducteur de l’élaboration et de la mise en œuvre de ce nouveau plan de gestion..

En outre, il est le résultat du travail mené au sein des groupes thématiques pendant de longs mois, et prend en compte les observations formulées par les partenaires dans le cadre des diverses instances qui constituent la gouvernance du Bien.

Une architecture en trois niveaux : 

  • Les AXES : 3 grandes entrées définies d’après les enjeux identifiés et s’appuyant sur une problématique centrale.
  • Les 10 Orientations Stratégiques : c’est la formalisation des réponses choisies face aux problématiques identifiées au sein de chaque axe et répondant à différents objectifs stratégiques. 
  • Enfin les 15 Mesures : c’est à dire les pistes de travail à engager et à soutenir sur le territoire et qui répondent à des objectifs opérationnels. Elle peuvent être transversales à différentes orientations stratégiques, ne sont pas thématiques et donnent des exemples d’actions déclinées dans tous les domaines (agriculture, paysage, patrimoine, tourisme …) permettant de les mettre en œuvre. 

Les 3 grands axes

1

Renforcer l’appropriation de l’inscription par les habitants et les visiteurs

2

S’engager dans une plus forte stratégie multi-partenariale

3

Accompagner les dynamiques d’évolution adaptées aux enjeux Causses et Cévennes

Par ailleurs, les échanges en groupes de travail ont permis d'identifier des menaces potentielles mises en exergue en les traitant de façon distincte dans leur globalité au travers de mesures de vigilance dédiées.

Les points de vigilance identifiés sont les suivants :

  • La diminution du niveau de pastoralisme des systèmes d'élevage
  • Le développement non maîtrisé de l'urbanisation
  • La progression des installations industrielles pour la production d'énergie renouvelable
  • L'abandon du patrimoine bâti agropastoral
  • La prédation des troupeaux par le loup
  • L'impact du changement climatique sur le paysage culturel. 

Mise en oeuvre

Des groupes de travail thématiques sont réunis en tant que de besoin. Ils sont composés des co-gestionnaires, des représentants des services de l’État et des collectivités territoriales, de membres du conseil scientifique, chambres consulaires et de personnalités qualifiées.

Le groupe Plan de gestion

Il a pour vocation d’accompagner les travaux de rédaction et d’évaluation des plans de gestion successifs du Bien Causses et Cévennes.

Le groupe Agropastoralisme

Il a pour objectif de définir des actions pour conforter les activités agropastorales en relation avec les valeurs de l’UNESCO.

Le groupe Patrimoine et Culture

Ce groupe suit les travaux de l'inventaire, fait état de la recherche et des projets culturels en faveur de la conservation des éléments patrimoniaux du Bien inscrit.

Le groupe Paysage

Ce groupe vise à mettre en place une veille sur l’évolution des paysages et à développer la recherche sur les paysages culturels.

Le groupe Communication et Tourisme

Il vise à définir des actions d’accueil, de promotion et de communication en relation avec l’inscription.