Logo - Entente Interdépartemental entre Causses et Cévennes

Fermer

EN ES

Fermer

Le paysage

Accueil Comprendre

Homme - Nature

Œuvre conjuguée de l’homme et de la nature, le paysage culturel évolutif et vivant des Causses et des Cévennes exprime une longue et intime relation des peuples avec leur environnement naturel. 

Sur ce territoire de moyenne montagne, l’implantation humaine est difficile et a nécessité l’adoption de solutions spécifiques. Ici, la culture pastorale représente l’ensemble des savoir-faire et pratiques développés pour valoriser les ressources locales, et s’adapter aux contraintes et atouts du territoire.

Aujourd’hui, les traces de l’activité agropastorale multiséculaire, sont encore visibles partout dans le paysage qui témoigne ainsi de l’implantation humaine dans cet environnement contraint.

Plus encore, la vocation agropastorale du territoire perdure encore de nos jours et, malgré les nombreux bouleversements économiques, sociologiques ou environnementaux intervenus au fil des siècles, cette activité continue de jouer un rôle économique et social actif.

Les données générales d'occupation du sol (Corine Land Cover) donnent à voir un territoire partagé entre les espaces forestiers (52%) et landes ou pelouses (35%), les prairies et terres arables représentant quand à elles 11 %. Encore aujourd'hui sur la zone inscrite, plus de 50 % de la superficie est dédiée à l'activité agricole dont 80 % sont des surfaces pastorales (RPG 2020). 

L’agropastoralisme a façonné de vastes espaces ouverts utilisés pour le pâturage des troupeaux en mosaïque avec des espaces cultivés aux formes pittoresques (dolines, terrasses). Les surfaces pastorales constituent des prairies semi-naturelles abritant de nombreuses espèces floristiques et faunistiques, dont certaines endémiques au territoire.  

En outre, la diversité géologique et climatique est à l’origine d’une architecture variée utilisant les reliefs et matériaux locaux et a obligé l'homme à développer des réponses ingénieuses et spécifiques dont la richesse du patrimoine vernaculaire témoigne aujourd’hui.

Au sein de ce même ensemble culturel lié par l’agropastoralisme méditerranéen se distinguent plusieurs grandes entités paysagères aux spécificités géologiques, pédologiques, topographiques ou climatiques très marquées : les causses, les monts et les Cévennes.

Les unités paysagères

Les paysages