Logo - Entente Interdépartemental entre Causses et Cévennes

Fermer

EN ES

Fermer

Patrimoine

Accueil Gérer L'action

Inventaire du patrimoine : un partenariat avec la Région Occitanie 

L’inventaire, un travail de terrain indispensable pour mieux connaître le patrimoine agropastoral 

L’Entente bénéficie d’un partenariat avec le service connaissances et inventaire de la Région Occitanie ce qui lui permet d’être dotée des outils informatiques pour mener à bien l’inventaire du patrimoine agropastoral et de façon conforme à la base nationale Mérimée. 

Après avoir inventorié les attributs patrimoniaux listés dans le dossier de candidature du site, conformément à la demande du Comité du patrimoine mondial, aujourd’hui l’Entente continue à enrichir cette base de données en inventoriant le patrimoine selon les opportunités de projets, ou demandes de ses partenaires. 

Diagnostic patrimonial des béals du Haut Vidourle 

L’EPTB (Établissement Public Territorial de Bassin) du Vidourle a contacté l’Entente dans le cadre d’une étude préalable à la réalisation d’une Déclaration d’Intérêt Général (DIG) afin d’optimiser la gestion de l’eau des béals du Haut-Vidourle. 

L’EPTB avait déjà réalisé une première étude visant à recenser les béals de son secteur, soit 30 ouvrages. Une seconde étude porte désormais sur 10 béals qui seront intégrés dans la DIG afin de mieux les connaître d’un point de vue hydrologique, écologique et patrimonial. Cette phase s’écrit donc à trois mains et l’Entente apporte sa contribution sur le volet patrimonial.

Le but est d’indiquer les éléments patrimoniaux de chaque béal afin de concilier aménagements hydrauliques nécessaires pour le fonctionnement optimal et préservation d’un patrimoine séculaire. De plus, les béals s’avèrent parfois très riches en biodiversité, en complément de la rivière. 

Attribut du Bien UNESCO Causses et Cévennes, les béals sont de plus en plus à l’ordre du jour, notamment afin de concilier sécheresse, débit réservé de la rivière et usages des béals. Cette étude devrait donc permettre de tester des diagnostics complémentaires, renforcer la base de données de l’inventaire du patrimoine agropastoral et améliorer le fonctionnement des béals afin d’optimiser la ressource en eau du Vidourle.